logo-creer-un-jeu-video-jean-charpentier
Skip
Published: Category:News

… Et pourquoi ils ne sont pas toujours recevables.

1° Linux, c’est compliqué !

linux c'est compliqué

Pour les gens qui ont déjà entendu parler de Linux sans s’y intéresser plus que ça, Linux c’est des lignes de commandes à taper au clavier pour faire fonctionner l’ordinateur. C’est vrai, mais pas seulement. Il existe une multitude d’environnements graphiques sur Linux, reprenant, au choix, les interfaces de Windows ou de MacOS. Il n’est pas nécessaire de connaitre les lignes de commandes pour bien faire fonctionner votre Linux ! Même si c’est un plus non négligeable…
A l’inverse de Windows, il est plus simple de trouver et d’installer une application sous Linux. Les différents gestionnaires de paquets (selon votre distribution*) vous permettent de rechercher, choisir, installer et mettre à jours vos logiciels, dans une seule interface graphique ! Il existe bien sur des applications qui ne sont pas intégrées dans les gestionnaires de paquets, mais pour 90% des utilisateurs aujourd’hui, ils ne sont pas intéressant.

La grande majorité des applications “grand public” possèdent une interface graphique, ne vous obligeant pas à utiliser les lignes de commande et vous permettant une utilisation classique, à la souris.

De plus, vous avez la possibilité de tester la plupart des distributions* Linux depuis un CD ou une clé USB, sans avoir besoin de désinstaller Windows ! C’est d’ailleur ce que je vous conseille de faire si vous êtes un peu curieux suite à cet article.

Et puis franchement, les lignes de commande, c’est tellement cool quand on s’y met ! Elles ouvrent un contrôle total de la machine, simplement et rapidement ! Oui oui rapidement ! Par exemple, sur mon ChromeBook (passé sur GalliumOS), je lance les mises à jours du système en moins de 15sec, idem sur mon ordinateur portable taillé pour le jeu et le développement sous Unreal Engine.
Pour les plus curieux, voici la démarche, pour les autres, passez directement à l’argument deux pour ne pas avoir trop peur ^^.

Je commence par ouvrir un terminal de commande, avec le raccourcis clavier “Ctrl” + “Alt” + “T” => 1 sec
Je met à jour la liste des paquets, je pers un peu de temps à retaper mon mot de passe : sudo apt-get update => 5 sec
Selon votre connexion Internet cette mise à jour peut prendre un peu plus longtemps.
Je lance les mises à jours de TOUS les logiciels ET de l’OS en même temps : sudo apt-get upgrade => 5 sec (sans compter l’installation en elle-même)

Bien sur ensuite, c’est selon votre connexion et la puissance de votre machine, mais c’est très rapide tout de même, et puis voila, vous avez mis à jour intégralement votre système d’exploitaiton en à peine quelques secondes ! Moi, c’est la première chose que je fais quand je démarre mon PC. C’est tellement rapide que j’ai un système à jour quotidiennement, bien loin du système lourdingue de Windows ou MacOS…

2° Je ne peux pas faire tout ce que je fais avec mon Windows/Mac !

C’est presque faux ! En fait, vous pouvez quasiment tout faire, mais parfois différement. Le plus important, c’est de définir réellement votre utilisation de l’ordinateur.
Vous êtes à simplement naviguer sur le Web et les réseaux sociaux ? Linux est l’idéal pour vous, il y a tous les grands navigateurs web sur cet OS.
Vous faites de la bureautique ? La suite LibreOffice est disponible et très performante !
Vous jouez à des jeux vidéo ? Patience, on en parle dans l’argument 3 ;).
Vous faites de la photo ? De la vidéo ? Du streaming ? Il existe de nombreux logiciels disponibles, tels que The Gimp, OBS, KDEnlive et bien d’autres.
Vous faites autre chose ? Prennez le temps de chercher, vous trouverez très probablement de quoi répondre à vos besoins.

Pour moi, seuls les utilisations dans certains millieux professionels sont limitées, par exemple la suite Adobe est remplacable pour un usage personnel, mais moins dans le domaine professionel. Même chose sur certaines applications métiers, trop spécifiques pour être portée sur Linux. Dans certains domaines pro, oui, Linux a encore du chemin à faire.

Faites un listing des logiciels que vous utilisez réellement sur votre PC Windows ou Mac, et recherchez des alternatives sur Internet, par exemple via le site AlternativeTo . La communauté Linux est très présente, et vous n’aurez aucun mal à trouver de l’aide pour vous lancer.

Ici, la chose la plus compliquée sera de changer d’habitudes. Vous utilisiez Photoshop pour faire vos vignettes Youtube ? Il faudra passer à The Gimp par exemple. Mais honnètement, de vous à moi, vous avez une licence officielle de Photoshop ? ;). Donc hop, retour dans la légalité ! Je sais qu’il est très compliqué de changer ses habitudes, mais croyez moi, ça vaut le coup !

Dans mon cas personnel, j’utilise sans soucis Unreal Engine 4.20, Blender 3D et TheGimp, ainsi qu’OBS pour streamer et enregistrer des vidéos.

3° Je ne peux pas jouer sur Linux !

linux gaming jeux video

Alors là encore, c’est principalement faux ! Effectivement, certains jeux ne fonctionnent pas du tout sous Linux. Mais…
Steam dispose d’un catalogue de jeux compatibles Linux assez bon, j’ai plus de 30% de ma ludothèque qui est compatible Steam (il existe une appli Steam native sous Linux). Il en manque 70% me direz vous, mais c’est aux développeurs de faire un effort. Avec des outils tels qu’Unity3D ou Unreal Engine, les développeurs de jeux vidéo n’ont qu’un bouton (j’exagère à peine) sur lequel appuyer pour sortir une version Linux.
Attention cependant, il n’y a pas que Steam dans la vie !

Grâce à des projets comme PlayOnLinux ou Lutris, vous disposez de scripts automatisés pour simplifier l’installation de vos jeux Windows sur Linux ! Et là, c’est une toute autre affaire, vous retrouverez beaucoup de jeux compatibles avec ces outils. Et pour ceux qui ne le sont pas (trop récents ou trop vieux) sachez que vous pouvez toujours essayer de bidouiller vous même avec Wine** ! Bref, j’arrive à jouer à World of Warcraft BFA sans soucis, sur serveur officiel.

Une dernière chose, pour revenir à Steam, sachez qu’ils ont lancé le logiciel Proton, en beta test pour le moment. Il s’agit d’une version de Wine modifiée par les développeurs de Valve pour faciliter l’utilisation des jeux Windows sur Linux. Je ferai probablement un article détaillé pour en parler, mais sachez qu’il est aujourd’hui possible de jouer à une très grande partie des jeux du catalogue Steam, en natif ou via Proton.
D’autres plateforme (UPlay, GoG, etc.) pourrons également intégrer Proton pour ouvrir l’accès à leurs catalogues aux utilisateurs Linux.
Clairement, dire aujourd’hui qu’on ne peux pas jouer sur Linux est une hérésie ! Et je n’ai pas parlé des émulateurs de consoles rétro !

Pourquoi faire ces efforts ?

En un mot ? Liberté.

Microsoft et Apple ont de fortes tendances à l’espionnage, même si celui-ci est appellé “Amélioration de l’expérience de l’utilisateur”. Si vous souhaitez ne plus être écoutés par votre OS, foncez sous Linux !
Attention, Google et autres espionnent aussi, mais ça n’a rien à voir avec votre système d’exploitation.

La sécurité est également un point important de Linux. Déjà, le parc de machines connectées étant bien moindre que les PC Windows, les hackers cherchent moins les failles, question de rentabilité.
De plus, dès qu’une faille de sécurité est détectée, il faut très peu de temps pour qu’un patch sorte.  Vous vous rapellez les 2 commandes pour faire les mises à jour ? Lancées une fois par jour, votre système sera toujours au top. Loin de Microsoft et son cycle de mises à jour beaucoup trop long…

Pour faire un bon gros doigt d’honneur aux GAFAM, à condition de se passer de Gmail, et autres… Passer sous Linux, c’est un pas en avant vers l’autonomie informatique.

Pour redonner vie aux vieilles machines. Aujourd’hui, de trop nombreux ordinateurs sont mis à la poubelle car ils ne sont pas assez performant pour faire tourner le dernier Windows. Alors que ces mêmes PC fonctionnent toujours très bien, il suffit de leur installer une petite distribution Linux légère (LUbuntu POWA !) et vous avez un accès à Internet, un petit outil de bureautique tout à fait fonctionnel. Au pire vous pouvez même, si vraiment vous souhaitez vous en débarrasser, l’offrir à des gens dans le besoin, je suis sûr qu’il y a des associations proches de chez vous !

Et enfin, le meilleur pour la fin… C’est gratuit ! Ca ne coutera rien ! Et le must dans tout ça, c’est que lorsque vous allez devoir changer d’ordinateur, vous n’aurez pas à racheter la nouvelle version de Linux !
Un très grand nombre d’applications disponibles sur Linux le sont également ! Fini l’illégalité d’une version craquée de la suite MS Office.
Rien ne vous empèche bien entendu de faire un petit don aux développeurs de vos logiciels favoris, pour les remercier et les soutenir.

Voila, j’espère vous avoir convaincu !
Durant l’écriture de cet article, j’ai découvert Proton, dont je parle un peu plus haut. C’était la dernière chose qui m’empéchait de passer mon ordinateur fixe sous Linux.

Je ferai probablement une série d’articles et de vidéos pour parler de toute cette installation pour vous aider à franchir ce cap, si vous le souhaitez !

Alors, prêt à vous libérer ?

 

 

(*) Distribution/Distro : Ce sont les différentes version de Linux. Elles sont différenciée, soit par leur noyau, soit par les logiciels pré-installés, soit pour des configurations matérielles très spéciales, etc… Par exemple, Ubuntu est une distro basée sur le coeur de la distro Debian avec des modifications. Lubuntu est une distro allégée d’Ubuntu, avec moins de logiciels préinstallés, pour un gain de performance.

(**) Wine : Un logiciel qui sert de pont entre les applications Windows et le système Linux. Ce n’est pas un émulateur à proprement parlé.

Views:   499   Comments:   1  

1 Comment

Sarah
8 novembre 2018
Super article Jean ! Merci pour toutes ces informations, je vais m'en servir dès que possible :)

Post your comment

2 + 3 =